En haut
Top10 des tweets politiques du 15 octobre au 1er novembre - Communication discrète
fade
3826
post-template-default,single,single-post,postid-3826,single-format-standard,eltd-core-1.0,flow | shared by themes24x7.com-ver-1.0,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1300,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,eltd-light-header,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive

Top10 des tweets politiques du 15 octobre au 1er novembre

Top10 des tweets politiques du 15 octobre au 1er novembre

Quels sont les tweets qui ont suscité le plus d’intérêt et d’adhésion de la part des internautes* ces deux dernières semaines ? Réponse dans le top10 ci-dessous, suivi d’éléments d’analyse :

* Ce relevé repose sur le nombre de RTs associés à chaque tweet entre le 15 otobre et le 1er novembre. Pourquoi le nombre de RT des tweets a-t-il été choisi en référence ? Parce que le RT est plus engageant que le Fav, qui n’est généralement pas vu par l’ensemble des followers d’un compte. En retweetant, on reprend la parole d’un autre et on parle par sa voix ou l’on conteste fortement, mais du moins on réagit, ce qui contribue à augmenter la viralité d’un message. 

Éléments d’analyse :

  • Fabrice Eboué et Michael Youn ont fait partie de ce top10, mais cette quinzaine-ci, j’ai décidé d’intégrer et de porter attentions aux tweets d’influenceurs tels que « Maître Eolas » ou « Ceci est mon tweet ». Pourquoi ? Parce qu’en tant que personnalités très suivies, ils relayent et donnent leur point de vue sur le monde qui les entoure et sur la vie de la cité. Ils font ainsi à leur manière leur devoir de citoyens, et sont aussi des indicateurs des mouvements et flux de l’opinion publique. Je vais donc essayer de les intégrer dans mon classement, mais cela offre des possibilités infinies, et le risque de rater un influenceur parmi ceux qui ne suscitent pas mon intérêt personnel où que je n’ai pas reconnu comme déterminant est important. L’horizontalité de Twitter donne la possibilité à tout être humain de s’exprimer et d’exprimer sa vision politique, et de ce fait, nous sommes tous potentiellement au même niveau que les hommes politiques présents sur les réseaux sociaux, quelles que soient nos connaissances et compétences en matière politique. Les enfermer dans un cadre « costard-cravate bleue » est inutile dans un monde virtualisé qui explose les frontière, fait de l’humour politique, ou de la politique de l’humour. L’on pourra me reprocher de ne pas avoir suivi mon raisonnement jusqu’au bout en n’intégrant pas les institutions et les partis politiques à ces tweets politiques, mais je prends le parti de considérer uniquement des réflexions ou des piques qui sont (ou font semblant de l’être) individualisées, et non des idées déjà liées à une communauté à l’état initial.
  • À y regarder de plus près, les réactions extrêmes et manichéennes sont très fréquentes dans nos top10. La position « Oui aux migrants » / « Non aux migrants », « Non au CETA ». Des idées nettes, tranchées, et qui ne laissent pas de place à la nuance, tel est le domaine du monde en 140 caractères, ce qui n’est pas sans plaire aux extrêmes, droite et gauche, tous deux avec une stratégie de communication web assez proche.
  • Importance du soutien aux fonctionnaires de police. Sujet facile, efficace, et marqueur d’autorité du côté de la droite et de l’extrême-droite. À confirmer dans les semaines à venir.
  • 19 075 RTs pour @ceciestmontweet, soit 10 fois plus que ce qu’a pu faire Marine Le Pen à la même période. Si ce tweet peut paraître humoristique, il confronte deux risques : celui de la mondialisation américaine et celui de l’invasion de migrants évoquée par certains partis et questionne notre identité nationale. N’est-elle pas déjà happée par la globalisation ? Se construit-elle dans l’acceptation ou dans le rejet identitaire ?
Anne-Catherine Baechtel

anne-catherine.baechtel@orange.fr